mardi 3 septembre 2013

Faites briller une plume de la Victoire de Samothrace!


Dans un monde idéal, le mécénat n'aurait pas besoin d'exister, car les pouvoirs publics prendraient en charge le financement de l'art, qu'il s'agisse de création ou de conservation. Et les œuvres considérées comme relevant du patrimoine de l'humanité dépendraient d'un organisme mondial comme l'UNESCO. Les riches citoyens, au lieu de décider eux-mêmes la destinée de leur argent, le verseraient sous forme d'impôt et s'en remettraient en toute confiance aux choix des responsables de ces organismes (qui, dans ce monde idéal, seraient bien sûr compétents).
Dans ce monde idéal, donc, les conservateurs du Louvre, constatant que la célèbre sculpture de la Victoire de Samothrace est en train de s'encrasser, demanderaient aux pouvoirs publics de leur verser la somme nécessaire (quatre millions d'euros) pour la nettoyer.
Mais nous ne sommes pas dans un monde idéal, et jamais l’État français, même assisté d'organismes culturels internationaux, ne pourra débourser une telle somme. Aussi le Musée du Louvre a-t-il fait appel à des mécènes. De grands groupes internationaux ont payé les trois quarts. Quant au million restant, c'est à des mécènes individuels que l'on s'adresse. Or, même si l'idée de mécénat me gêne – pas en soi, bien sûr, mais parce qu'elle révèle une carence du financement de l'art par les pouvoirs publics - , même si je regrette cette évolution de notre société vers des démarches individuelles, « coups de cœur » (nous donnons ponctuellement pour telle ou telle cause pour laquelle on a su nous émouvoir), là où une démarche collective serait tellement plus appropriée ; malgré tout cela, donc, cette idée m'a plu parce que ce mécénat peut être réalisé par quiconque. En effet, la somme minimale est de 20 €, donc tout le monde peut donner. Et n'est-ce pas émouvant de se dire que la petite somme que l'on aura donnée aura peut-être servi à astiquer le bout de la troisième plume de l'aile gauche de la Victoire?
Je donnerai donc, mais vous ne verrez pas mon nom inscrit en lettres d'or sur une plaque de marbre derrière la sculpture, car cela aussi est possible, mais cela non plus, je n'aime pas trop!
Vous voulez vous aussi faire briller votre plume de la Victoire de Samothrace?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire