lundi 20 juin 2011

« L'enfant gras », ou comment le latin permet de dévoiler les vices cachés des produits de grande consommation

Une élève s'étant plongée dans le dictionnaire de latin s'exclama soudain :
- Ça alors, « pinguis », ça veut dire « gras »!
- Oui, en effet. (Je ne voyais pas l'objet de sa stupéfaction)
- Mais alors, les « Kinder Pingui », c'est gras!

Trop heureuse de saisir l'occasion, je rebondis aussitôt par une tirade moralisatrice contre les friandises dont la société de consommation abreuvent nos enfants, quand un autre élève, germaniste, me stoppe net dans mon enthousiasme :
- Mais pas du tout! « Kinder » veut dire « enfant » en allemand et « pingui » veut dire « pingouin », d'ailleurs il y a un pingouin sur le logo! « Kinder Pingui », ça veut dire « Enfant Pingouin ».

Je reconnais qu'il a raison et qu'il aurait été absurde de la part d'un industriel d'afficher ouvertement un défaut de son produit. J'explique ensuite aux élèves que le mot « pingouin », que ce soit dans sa version française ou allemande, vient bien du latin « pinguis » : en effet, le pingouin est doté d'une épaisse couche de graisse sous sa peau pour le protéger du froid.

Ma première élève tenait à sa découverte :
- N'empêche que « Pingui » vient bien de « pinguis », et que « Kinder Pingui » c'est un « enfant gras »! Je n'en mangerai plus!

Et voilà comment le latin a permis à une jeune consommatrice de déjouer les pièges tendus par les industriels! Vous voyez bien que ça sert, le latin!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire