mardi 23 mars 2010

Le chameau panacée

Puisque je vous ai parlé de chameaux en janvier et février et de Jahiz en janvier, voici une des anecdotes les plus savoureuses que ce grand écrivain raconte sur ce noble animal. Pour comprendre cette histoire, il faut savoir que le chameau (bien sûr il s'agit du chameau dromadaire, mais contrairement à ce que croient la plupart des français, « chameau » ne signifie pas « à deux bosses », mais est le terme générique) est l'animal symbole des Arabes, lesquels, même en plein IXe s. cultivé, revendiquent leur origine de bédouins du désert, simples et frustes, face aux Perses (ici représentés par le souverain Khosroès) dont le raffinement excessif est souvent moqué.

Khosroès avait appelé à sa cour un bédouin, pensant s'étonner de sa rudesse et de son ignorance. Il lui demanda:
- Quelle est la chose dont le son porte le plus loin ?
Le bédouin répondit :
- Le chameau
- Et quelle est la chose dont la viande est la meilleure ?
- Le chameau.
- Comment le chameau peut-il avoir la voix qui porte le plus loin, alors que nous entendons celle de la grue à tant de lieues à la ronde ?
- Mets la grue à la place du chameau et mets le chameau à la place de la grue, et tu apprendras lequel des deux a la voix qui porte le plus loin.
- Mais comment la viande du chameau peut-elle être meilleure que la viande du canard, du poulet, des poussins, de la francoline, des oiseaux sores, des pigeonneaux...
- Que l'on cuise de la viande de poulet avec de l'eau et du sel, et que l'on cuise de la viande de chameau avec de l'eau et du sel, et tu verras la différence entre les deux viandes.
- Et comment oses-tu prétendre que le chameau porte des charges plus lourdes que l'éléphant, alors que l'éléphant porte des charges de plusieurs ratels ?
- Qu'un éléphant baraque et qu'un chameau baraque, et que l'éléphant essaie de porter la charge du chameau : eh bien, s'il se relève avec, je veux bien reconnaître que c'est lui qui porte les plus lourdes charges ! ...

Pour aller plus loin :