mardi 16 février 2010

Zorro, le lézard protecteur

Assistant vendredi dernier à une représentation du Carnaval des animaux, de Camille Saint-Saëns (1886), ponctuée du texte brillant et drôle écrit par Francis Blanche (dans les années 1950, je pense) pour l'accompagner, j'ai éclaté de rire à ce passage :

« Sortis spécialement de leur muséum

Messieurs les fossiles :

Les iguanodons, les mégathériums,

Les ptérodactyles, ichtyosaures,

Nabuchodonosor!

Et autres trésors

Des temps révolus,

Sont venus simplement.

Pour prendre l'air,

L'ère quaternaire, bien entendu! »


Le nom de « Nabuchodonosor », mon cher roi babylonien (qui régna de 604 à 562 av. JC) semblait en effet se marier parfaitement aux noms en « -saure » des monstres d'une Antiquité lointaine.

Cette facétie m'a donné l'envie de faire une petite promenade étymologique autour de ces deux racines qui se prononcent toutes les deux « zor » et n'ont pourtant rien à voir entre elles – ni avec Zorro!


Le « -saure » de l'ichtyosaure vient du grec « sauros » = « lézard ». L'ichtyosaure est un « poisson-lézard », le dinosaure un « terrible lézard » et le brontosaure un « lézard tonnant ».


Le « -sor » de Nabuchodonosor vient de l'akkadien « usur ». Celui que nous appelons « Nabuchodonosor » et que les Anglais appellent « Nebuchadnezzar » s'appelait précisément « Nabu kudurri usur », ce qui signifie « Nabu (un dieu babylonien), protège ma descendance! » ; « usur » signifie « protège ».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire