samedi 23 août 2008

Le péché de la Schtroumpfette

(article modifié le 28 janvier 2009)


Il est tentant – et je ne suis certainement pas la seule à le faire – de comparer Eve, Pandore et la Schtroumpfette, qui ont en commun d'être la première femme, d'avoir été créées par un être aux pouvoirs supérieurs (Dieu (ou le Diable), Zeus, Gargamel) et d'avoir apporté la discorde et la déchéance à l'homme ou à une communauté d'hommes, en commettant et en faisant commettre à un homme une faute irréparable (mordre au fruit de l'arbre de la connaissance, ouvrir la boîte renfermant les maux de l'humanité, causer la rupture du barrage sur la rivière schtroumpf (toutes les interprétations métaphoriques sont envisageables!))


Ce qui m'intéresse ici, c'est d'observer à la lumière de cette comparaison une différence entre la version album de La Schtroumpfette et la version dessin animé (du moins ce qui me semble être le reflet du dessin animé, trouvé dans un « cahier de vacances schtroumpf »).

Dans l'album, c'est la schtroumpfette blonde et jolie, créée par le grand schtroumpf, qui commet la faute et elle la commet en toute innocence, guidée seulement par la curiosité et poussant un schtroumpf à faire lui-même le geste fatal, à force de séduction et d'entêtement (exactement comme Eve poussant Adam à goûter la pomme, ou Pandore poussant Epiméthée à ouvrir la boîte).

Dans le dessin animé au contraire, c'est la schtroumpfette brune, créée par Gargamel qui commet cette faute en toute connaissance de cause, pour obéir aux ordres de Gargamel et pour nuire volontairement aux schtroumpfs.

Au passage, on pourrait se questionner sur ce qu'a vraiment de magique l'opération du grand schtroumpf, car pour rendre la schtroumpfette jolie et sympathique, il n'a fallu qu'un peu de maquillage, un bon coup de peigne, des chaussures à talon et une robe en dentelle: la magie n'a rien à voir là-dedans! Reste la couleur des cheveux: nous voilà alors dans le stéréotype le plus grossier, qui assimile la blondeur à la beauté...


Mais surtout ces deux versions sont à rapprocher des deux interprétations concernant Eve dans la tradition chrétienne. Elle aussi est présentée parfois comme agissant innocemment, juste sous l'effet de la curiosité, de la légèreté, de l'entêtement, et d'autres fois créature du Diable, rusée comme un serpent et agissant sciemment exprès pour nuire à ce pauvre Adam.

Et là, je me demande quelle version est la plus misogyne. A première vue, celle qui accuse franchement la femme comme une créature malfaisante ayant la volonté de nuire ; mais est-ce si sûr?

Il se trouve justement que cette interprétation n'existe pas dans l'histoire de Pandore, qui agit toujours innocemment, juste sous l'effet de la curiosité, de la légèreté, de l'entêtement. Certes, Zeus est derrière tout cela, et Pandore est sa créature pour punir les hommes et se venger de Prométhée (comme la schtroumpfette est la créature de Gargamel pour se venger des schtroumpfs) mais ce n'est pas lui qui la pousse à ouvrir la boîte: il lui insuffle juste le caractère qui la poussera à commettre cet acte. Et pourtant, malgré cette innocence, cette histoire n'excuse pas la femme et ne paraît pas très édulcorée en matière de misogynie.

N'oublions pas non plus, pour revenir aux schtroumpfs, qu'en général la version des dessins animés (made in USA) est plus politiquement correcte que celle des albums (pensons par exemple aux schtroumpfs noirs devenus violets, pour éviter toute comparaison possible avec les humains à peau noire). La schtroumpfette volontairement nuisible serait donc plus politiquement correcte que celle qui fait le mal en toute innocence?

Eh bien oui! Cette version, qui semble en apparence excuser Eve, Pandore ou la Schtroumpfette, est bien – très sournoisement – la plus misogyne. Réfléchissez: si c'est en toute innocence que la femme commet des fautes, c'est donc qu'il ne servira à rien de la punir, de la menacer: il vaut donc mieux, pour préserver la paix et le bonheur, l'écarter soigneusement de toutes les fonctions importantes de la société! Et c'est en effet ce que l'Humanité et la Schtroumpfité s'acharnent à faire depuis des millénaires. Le résultat est-il si satisfaisant?


Pour aller plus loin:

- Le récit de la Bible concernant Eve (très objectif: les interprétations viendront plus tard dans la Chrétienté):

http://www.info-bible.org/lsg/01.Genese.html#3

- Le récit d'Hésiode concernant Pandore:

http://remacle.org/bloodwolf/poetes/falc/hesiode/travaux.htm

- Pour la Schtroumpfette, vous pouvez vous reporter à l'album La Schtroumpfette de Peyo

- Pour en savoir plus sur les schtroumpfs et si vous ne le connaissez pas déjà, le site de notre ami Gilles Furelaud, « Pourquoi les schtroumpfs sont-ils bleus? »:

http://furelaud.free.fr/