mercredi 16 avril 2008

Le mystère des tapis volants

Ceux qui me lisent depuis le début se souviennent sans doute de mes articles enthousiastes à la relecture des Mille et une nuits (cf. http://cheminsantiques.blogspot.com/2007/03/les-mille-et-une-nuits-nouvelle.html et http://cheminsantiques.blogspot.com/2007/06/les-mille-et-une-nuits-suite.html). Ma mère, qui les avait relues en même temps que moi dans la même édition, m'a demandé à la fin:

  • As-tu trouvé un seul tapis volant?

  • Tiens, non!

Cette question avait bien de quoi piquer la curiosité de quelqu'un qui, comme moi, s'intéresse aux stéréotypes et au préjugés des sociétés, en particulier à ceux que l'Occident a sur l'Orient. Mais je n'ai pas trouvé la réponse.


Jusqu'à ce que, il y a quelques mois, je découvre l'existence d'un site internet fabuleux que je vous recommande vivement, "le guichet du savoir":
http://www.guichetdusavoir.org/

Les bibliothécaires de la bibliothèque municipale de Lyon, auteurs de ce site, répondent en moins de trois jours à n'importe quelle question!


Je leur ai donc soumis le problème et la réponse est ici:

http://www.guichetdusavoir.org/ipb/index.php?showtopic=27890&hl=

De cette réponse, il ressort que les tapis volants figurent bien dans certains contes des Mille et une nuits, mais il ne s'agit pas des versions « classiques » privilégiées en général par les éditeurs. Il ressort aussi qu'un tapis volant figure notamment dans une version du conte d'Aladin et que ce conte est un de ceux qui a eu le plus de succès en Occident.

Voilà donc des pistes; mais tout cela ne nous dit pas vraiment quand et comment le tapis volant est devenu pour les Occidentaux l'emblème par excellence des Mille et une nuits. Je soupçonnerais volontiers les orientalistes du XIXe s. d'avoir joué un rôle là-dedans, mais le mystère reste entier.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire